Mes fabrications maison au fil de mes envies

29 mai 2016

La conclusion du couture blues

Aujourd'hui, sur facebook, je suis tombée sur un partage d'un article du monde : le-retour-de-la-mere-parfaite

A croire qu'il était fait pour moi!

Hier, rien n'allait, je n'arrivais pas à coudre, pas à penser. Mais aujourd'hui, lire cet article m'a fait du bien, parce qu'il décrit bien le complexe de la blogueuse pas parfaite, celle qui ne fait pas de super photos bien éclairées, bien lookées, avec une super déco (genre les stylistes culinaires), qui ne fabrique pas 1 tuto DIY parfait par semaine, qui est trop happy happy avec sa famille parfaite et qui du coup, ne sera jamais suivie par 40000 followers, sur une presqu'imposture révélée dans l'article. Justement, je me disais dans mon article hier : que font ces mamans? elles travaillent pas ou en tout cas, ont fait de leur vie, de leur blog un travail ; ont un mari avec un salaire leur permettant de se consacrer à cette activité. Dans la vraie vie, rien n'est si parfait, si beau, si tendance. Moi, je dois courir partout pour trouver du travail pour pas que ma petite entreprise coule... Alors que j'ai plein de choses à créer et à montrer!

Ce qui apparait également quand on regarde le parcours de ces blogueuses ou des petites entreprises markettées qui vendent des box ou des kits, c'est que la plupart du temps, elles sont graphistes, ou dans le marketting, bref, dans un domaine de compétences leur permettant de mettre en valeur leur vie et leurs idées au poil près.

J'ai passé un certain temps à regarder ces blogs, ou quand tu regardes la page d'Anouk et Marie dans le magazine Créative, tu te rends compte que ce qui les attire, ce qui a du succès, ce qui est choisi, c'est les blogs avec de belles photos, on insiste là dessus d'ailleurs dans les conseils aux blogueurs. Dans le n° septembre/oct 2014, un blog est mis en avant et là, on est dans un cas d'école (je l'ai visité le blog et j'y ai pas trouvé un si grand intérêt au point d'être encensé, pour moi du moins) : une photo de glaces au fruits, mise en situation. Bref, un smothie mis dans un moule à glace, passé au congélo, présenté sur une assiette avec 2 fraises et 3 feuilles de menthe. Rien d'extraordinaire pour une maman qui cuisine un peu pour ses enfants. Mais là, une photo extrêment bien mise en scène, éclairée comme il faut et voilà, bingo.

Mais comment tu veux faire de belles photos quand tu n'as pas de studio photo, quand tu n'as pas la place, le super appart, ou tout simplement que tu as les enfants tout autour de toi qui te pressent? Par exemple, tout à l'heure, j'ai fait de la pâte à sel avec les enfants, c'est mon mari qui a fait les photos, ben oui, j'avais les mains pleines de farine et les kids qui patassaient. Y a pas de bouton off pour les stopper net, courir chercher son studio photo portatif, tout installer, faire ta photo. NON! IRL, ça n'existe pas! Tu as pas le temps de faire tout ça, sinon, une catastrophe aura lieu : le verre d'eau par terre, la peinture renversée ou le petit dernier qui aura mangé la PAS ou qui aura fait tomber le rouleau à patisserie sur son pied (sisi, ça s'est passé comme ça).Et ta photo elle est ORANGE!

Pourtant, tes créas elles sont sympas, tes idées tout aussi originales et tu passes un temps fou pour faire de superbes fêtes d'anniversaire pour tes enfants. Mais voilà, tu n'es pas graphiste, ni photographe, ni sans travail, juste une super maman ordinaire qui se décarcasse, comme tant d'autres. Et voilà, des fois, souvent, tu complexes face à ces blogs d'"exception", tu sens la pression qui alourdit tes épaules, tu sens la régression sociale dont parle l'article, tu as envie toi aussi de montrer la vraie vie #womenIRL et tu comprends la blogeuse qui a craqué, à 2 doigts du brun out...

Un exemple perso sur la tyrannie du gouter d'anniversaire. Sur ce blog, j'ai posté des photos de mes sweet tables pour le 1er anniversaire de mon ainé. Deux en 1 we. Franchement, j'étais super fière, mais j'ai crisé parce que j'ai pas pu faire de bonnes photos, parce que ma famille était arrivée avant que j'ai pu tout mettre en place en gâchant tout l'effet. Après, on m'a regardé comme une folle, ben oui, le concept du blog où tu partages ta vie, c'est pas très répandu quand même... ça fait narcissique. J'en ai été malade. Mais tout ça, c'était pour moi en réalité, pour un accomplkissement personnel, un défi à relever. Après, j'en ai fait une pour les 3 ans de mon fils, avec un gâteau à étage, décoré d'un soleil (j'oublie la pate à sucre, hors de portée, pas le temps et franchement, plus décoratif que gustatif). Mais en fait, les enfants, ils s'en moquent des beaux gâteaux, eux, ils se contenteraient de marbré du commerce. Ils mangent rien et veulent s'amuser avec leurs copains. Du coup, j'ai laissé tomber. Jamais je n'arriverai à faire une sweet table digne d'un blog tendance, parce qu'il faudrait prendreles photos à l'avance, sans les enfants, avec la lumière adaptée et IRL (encore), ça n'arrive pas... Alors mesdames, décomplexez, continuer à partager vos astuces et vos créas, meêm si les photos sont pas top! On s'en moque.

Posté par amelietricotin à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 mai 2016

Couture blues

AUjourd'hui, j'ai un coup de blues... un couture blues...

Je suis pas souvent là sur le blog, en ce moment : je dois chercher de nouvelles perspectives d'emploi, les enfants sont chronophages, dur de tout faire. Mais aujourd'hui, je suis fatiguée. Je me suis inscrite à un marché de créateurs, mais j'ai au final assez peu de créations à proposer. Pourtant, j'avais une liste d'envies assez longue. Mais voilà, j'ai pas d'atelier, pas de place pour stocker. A chaque fois que je veux coudre, je dois déplacer une tonne de caisses au grenier, sortir les tissus qui m'inspirent, les descendre à la cuisine, les poser sur une chaise en stressant à chaque fois qu'un enfant passe à côté avec ses mains sales, en stressant à chaque fois que mon mari cuisine de peur que les odeurs s'inscrustent. Avant, je coupais au sol, maintenant, je ne peux plus, c'est jamais assez propre même si je passe l'aspirateur tout le temps. Et de toute manière, un de mes 2 garçons en profite pour me sauter dessus et marcher sur le tissu.

Comme j'ai peu de temps pour coudre, la table reste encombrée longtemps, du coup, ça gêne notre vie quotidienne. Et ce WE, impossible de me concentrer, il y a trop de tapage, de courses poursuites, de bétises. Et trop de temps perdu à faire le gendarme. Du coup, j'ai un coup de blues et je me demande si ça vaut encore la peine de bricoler... Je n'arrive à rien qui me satisfasse et je n'arrive à rien produire pour le blog.

Je ne sais pas comment font réellement les mamans blogueuses créatives... Elles ne travaillent pas peut-être?

 

Et vous, c'est comment chez vous?

Posté par amelietricotin à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2016

C'est le 10 du mois, sur le blog d'Egalimère

 

Voilà, ce matin, sur le mur de mon amie Mary, je lis son post du jour consacré au 10 du mois d’une autre blogueuse, Claire Egalimère. Je lis le post attentivement, et comme toujours j’adhère, parce que ma copine, je partage la plupart de ses opinions et je la like à fond. Son article me touche, parce qu’il fait écho à mes convictions les plus profondes. J’avais bien envie de participer à cet e-évènement. J’ai commencé à penser à ce que j’allais écrire puis finalement, une émission de radio m’a fait dévier de mon sujet initial.

Je suis féministe et je dirais que je regarde toujours les hommes d’un air suspicieux. Bien oui, dans ma vie, ça n’a pas toujours été rose de ce côté-là avant de rencontrer mon mari. Et puis, l’exemple de la plupart des maris ou compagnons dans mon entourage ne m’a jamais incité à être plus indulgente. Je pense profondément que notre société n’a pas encore assez évolué sur la femme et ses droits. Aujourd’hui, j’écoute une émission sur les violences sexuelles faites aux femmes et bien, encore de nos jours, beaucoup croient que la femme a sa part de responsabilité dans le viol. Certains pensent même qu’en fait, leur non veut dire oui. Tu vois, ça m’est arrivé un jour. J’en ai jamais parlé. Tant pis. J’ai mis un terme à cette histoire grâce à ma force de caractère mais aussi parce que j’ai été épaulée par ma meilleure amie. J’ai perdu beaucoup de mon estime personnelle, j’ai eu beaucoup de peine à remonter la pente. J’ai rencontré alors mon premier mari qui sous ses airs de troubadour trop cool, a quand même essayé de me rabaisser par bien des façons. Bien forcée, mais finalement heureusement, j’ai fini par dire stop, je me suis enfuie.

Un jour, 2 années plus tard, j’ai eu une révélation : je méritais mieux, je devais me respecter pour moi-même, mes décisions étaient sacrées, j’étais sacrée. Fini d’être un objet, un faire-valoir, la femme de. J’ai commencé à m’ouvrir de nouveau au monde, ça n’a pas été facile, je ne te dis pas qu’aujourd’hui je suis en pleine possession de mon moi. Je doute beaucoup, je perds confiance parfois, je lutte avec moi-même. Mais j’ai rencontré mon deuxième mari. Lui, il en a bavé, il a payé pour tous les hommes. Jusqu’à ce que je comprenne qu’il était différent, très différent, anormal même selon des conceptions encore en cours.

Il n’a pas été élevé de la même façon que moi, sa mère ne lui a pas dit que c’était les femmes qui repassaient et cuisinaient, non, elle lui a appris. Chez moi, on se demandait ce que j’allais cuisiner à mon mari vu que je ne mangeais pas de viande, on m’appelait pour que je fasse le lit de mon frère, quand on était étudiants. Je ne dis pas que l’enfance et l’adolescence de mon mari ont été roses mais les obstacles de sa vie et sa mère lui ont appris à respecter les femmes, à ne pas juger et à se prendre en charge. Chez nous, c’est lui qui cuisine 98 % du temps, qui fait le ménage 70 % du temps et il s’occupe des enfants, comme moi. Notre façon de fonctionner a dérouté plus d’une personne, je me suis pris une tonne de remarques sexistes dans les dents. Mais voilà, c’est comme ça, personne n'à rien à y dire. C’est notre vie, elle est fonction de notre vécu, de notre quotidien.

Alors, mon message ici, c’est de dire aux petites filles, aux adolescentes : vous devez vous respecter et vous faire respecter. Votre corps est à vous, votre destin vous appartient. Vous ne devez pas vous déterminer en fonction de. Personne n’a à vous dénigrer, personne n’a à vous dire quoi faire, comment le faire en vous l’imposant. Vous valez autant qu’un homme, d’ailleurs, sans vous, il n’y aurait pas d’hommes…

 

J’ai deux petits garçons, ils jouent avec les jeux qu’ils veulent, sans distinction de genre. Je veux leur apprendre le respect, l’égalité, la dignité et la justice, c’est ma responsabilité. Parce qu’ils sont les hommes de demain. Continuer à véhiculer des préjugés sexistes dans notre éducation est néfaste et irresponsable. Notre société sera plus forte en avançant main dans la main et pas un sur le dos de l’autre.

 

Je remercie Claire Egalimère pour son rendez-vous, ton pseudo est d’enfer et je me sens aussi une égali-mère.

 

 

 

 

 

Posté par amelietricotin à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2015

moelleux au chocolat, sans gluten et sans beurre

En ce moment, on a besoin de chocolat, pour notre moral, pour un peu de douceur

 

-200 gr de chocolat à cuire

-1 tasse de farine de riz

-1 1/2 tasse de farine de riz

-1 yaourt de brebis

-3 oeufs

-1/2 verre de sucre

 

Faire fondre le chocolat au bain marie.

Hors du feu, ajouter la farine de riz en alternant avec les oeufs, finir avec la farine de chataigne. Ajouter le sucre et le yaourt.

L'appareil a un aspect un peu aérien, normalement. La prochaine fois, je ferai une photo de cette étape.

Cuire comme un moelleux.

 

Bon appétit!

 

IMG_6786

IMG_6787

Posté par amelietricotin à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 octobre 2015

Suite du costume d'Halloween : les sacs à obons et les masques!

La semaine dernière, je vous livrais un petit tuto pour fabriquer une cape chauve-souris. Cette semaine, je vous montre ce que j'ai fait avec les restants de tissu et de la feutrine :

IMG_6731

IMG_6736

IMG_6737

IMG_6740

 

Mes petits bonhommes ont été bien contents et se sont bien amusés!

Posté par amelietricotin à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 octobre 2015

une cape de chauve-souris pour Halloween

 

IMG_6677 copie

 

Dans mon village, une asso locale organise chaque année une fête d'Halloween pour les enfants et aussi une fête pour le carnaval. Ca se passe dans la salle des fêtes et tous les enfants qui sont en nourrice et à l'école y vont. C'est un événement, on peut dire...

Mon fils de 3 ans et demi n'a que ce mot à la bouche "Halloween, Halloween", on se croirait dans un Tim Burton... En effet, vendredi, le fly a été distribué aux écoliers et l'évènement est prévu pour la 2e semaine des vacances. Donc, par un certain effet de conséquence, il m'a demandé une cape de chauve-souris. OUI... Une cape de chauve-souris, parce que les vampires, ça se transforme en chauve-souris! (Là, je ne dis pas merci à Gulli et sa série chicca vampiro, très célèbre dans la cour de récrée apparemment). Donc, super maman dit OK, on va faire ça. Si ça peut l'aider à ne pas avoir peur une fois arrivé dans l'antre de l'horreur (sisi)...

Je suis donc partie en quête de tissu noir, dans une matière satinée spéciale déguisements. Puis, j'ai fait un patron dont vous pouvez voir l'explication dans un schéma téléchargeable ici : explication_cape_chauve_souris_02_copie

 

Alors, je vous le dis tout de suite, c'est sûrement perfectible mais il fallait que ça tienne en une demie-journée. Et j'ai du en faire 2 (et oui, 2 enfants...)

Il y a 10 étapes :

1- prendre la mesure des bras le long du corps et prendre une mesure au milieu du dos, de la longueur que vous voulez, je préconise en dessous des fesses au minimum et pour les bras, de préférence au milieu de la main.

2-tracer les mesures sur du papier, une nappe en papier bon marché fera l'affaire. Le but, c'est d'obtenir un triangle.

IMG_6660

3-diviser par 3 les côtés extérieurs en tenant compte d'une petite marge en bas, sinon, ça n'ira pas à la découpe.

4-vous armer d'un saladier ou d'un couvercle pour tracer des arcs de cercle. Attention, les arcs du bas doivent être moins profonds.

IMG_6662

IMG_6664

IMG_6665

5-ne pas oublier de découper une bande qui fera le tour du poignet de votre enfant, pour attacher les ailes. On la fermera avec du velcro : simple, rapide, économique.

6-découper le patron puis poser sur le tissu et couper 2 fois (doubler la pièce de tissu) en ajoutant 1 cm de marges de couture.

IMG_6666

IMG_6667

IMG_6672

7-Attention, coudre endroit contre endroit en laissant un espace en haut. Retourner, faire ressortir les pointes, fixer avec des aiguilles car le tissu bouge et coudre tout autour à environ 3 à 5 mm. Comme ça, vous faites d'une pierre deux coups : vous fermer l'ouverture et surtout vous faites une belle finition avec un tissu qui bouge pas. Ajouter des nervures qui partent des pointes pour un effet chauve-souris accentué. Enfin, pas un grand effet, c'est noir sur noir...

8/9-coudre les bandes des poignets, y ajouter les velcros en veuillant à e qu'ils ne soient pas sur le même côté, hein? et les fixer auux ailes.

10-fixer l'aile sur le col d'un t-shirt noir. J'en ai trouvé à 1,9e à décat. (vu l'usage qui va en être fait, pas de grand frais et si vous en avez déjà un chez vous à recycler, c'est encore mieux). Pas la peine de coudre plus.

IMG_6677 copie

Voilà, il ne me reste plus qu'un masque à faire, mais la semaine de boulot ayant repris, ça sera pour plus tard....

J'espère que ça vous aidera à faire un déguisement de dernière minute, à moindre frais financier et temporel, pour vos enfants ou même vous, qui sait?

 

Je ne suis pas contre des photos si vous utiliez mon tuto et n'oubliez pas de faire un lien vers mon blog!!!

 

 

Posté par amelietricotin à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juin 2015

cupcake à la banane sans gluten

Ce soir, j'ai improvisé des petits gâteaux pour le goûter des enfants avec ce qui restait dans les stocks. Du coup, c'est perfectible mais c'est quand même super bon!

 

IMG_5792

IMG_5793

 

Voici la recette

2 oeufs

100 gr de sucre

1 yaourt

2 bananes bien mûres (on les avait oublié au fond...)

80 gr de farine de riz

30 gr de farine de chataigne

40 gr de maïazena

1 c à c de levure des pépites de chocolat

 

Fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils soient mousseux. Ecraser les bananes et mélanger avec la préparation. Ajouter le yaourt puis les farines avec la levure. Battre les oeufs en neige et ajouter. mettre les pépites de chocolat ou des raisins secs.

Il manque un peu de matière grasse, mais ça manquait à l'appel dans le frigo. Du coup, les cupcakes accrochent un peu à la caissette. Mais si on ne bat pas les oeufs en neige, c'est aussi moins aéré et plus ferme.

Voili voilou.

Posté par amelietricotin à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mai 2015

une guirlande de poissons en tissu imprimé et jean

Mon frêre m'ayant donné plusieurs jeans pour ma couture, je suis un peu en mode jean en ce moment. Mais à vrai dire, depuis quelques temps, tous les créas que je réalise n'ont été faites qu'avec un seul jean. C'est quand même rentable et développement durable... Et les possibilités sont infinies, jusqu'à ce qu'on fasse une overdose de jean.............

 

Alors, c'ette fois, je vous propose une guirlande de poissons faites avec du jean et du coton imprimé de plusieurs couleurs. Le seul hic, c'est que le jean donne pas une super finition pour les petits objets, ça gondole au niveau des coutures. Mais à part ça, c'est pas mal.

 

IMG_5619

Vous trouverez les gabarits ici :

guirlandepoissons

 

Le procédé de couture est assez facile si vous faites une découpe droite pour le tissu de la tête des poissons car le raccord bord à bord est plus facile. Mais si vous voulez, comme moi, faire un arrondi pour la couture de la tête, c'est possible mais ça demande une manipulation un peu plus complexe et longue. Il faut mouler les bords et coudre lentement. Le montage photo qui suit illustre bien le souci.

N'oubliez pas d'ajouter un petit ruban si vous voulez faire des simili nageoires.

 

couture-arrondi

J'ai aussi entoilé les petites parties en tissu imprimé pour compenser la rigidité plus grande de jean, mon tissu est fin. Je vous conseille de l'entoilage souple, pas de la vliesline rigide surtout. Elle est plus difficile à coller et trop rigide quand on doit retourner le poisson pour le mettre sur l'extérieur (d'expérience...).

IMG_5560

Une fois que vous avez cousu la tête au corps, refaites une petite piqure de surlignage pour

1-solidifier

2-coucher le ruban pour faire la nageoire

 

IMG_5572

IMG_5577

Coudre endroit contre endroit et laisser une ouverture

IMG_5573

Et les voilà :

IMG_5581

IMG_5582

IMG_5602

IMG_5603

Reste plus qu'à piquer un ruban dans les coutures avec une aiguille à tapisserie par exemple.

J'espère que ça vous inspirera et que vous pourrez comme nous chanter : des petits poissons dans l'eau, nagent nagent ; des petits poissons dans l'eau nagent comme les grands...

 

N'oubliez pas de me citer si ce post vous est utile et que vous voulez mettre votre création en ligne. ET surtout, n'hésitez pas à m'envoyer une photo.

A bientôt

 

Posté par amelietricotin à 22:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

20 avril 2015

récup couture et recyclage : un doudou avec du jean et des chaussettes trouées

Régulièrement, je poste des réalisations que je fais avec du vieux jean comme matériau principal. le jean, de nos jours, ça s'use vite... ALors plutôt que de le jeter alors que c'est une mine de tissu gratuit, puisque déjà rentabilisé : il faut le recycler! Avec celui qui est le moins usé, on peut refaire des vêtements, comme ici, une jupe. Avec celui qui est plus usé, troué à l'entrejambe par exemple, on peut faire des pochettes zippées, des sacs et bien d'autres choses.

Depuis un moment, j'avais gardé en stock une vieille paire de chaussettes que je voulais recycler pour faire un doudou. Hier soir, j'avais une heure, rien que pour ma MAC et moi, alors j'ai fini le petit projet pour lequel je l'avais sorti en 5 min (post pour plus tard) et je me suis lancée dans un doudou pour accrocher au siège auto de mon bébé. Au départ, je voulais faire une sorte de monstre comme on en voit beaucoup sur la toile, notamment pour les petits garçons. Mais en cours de route, mystère, ça s'est transformé en une sorte de poupée... La raison probable, c'est que je suis une fille romantique qui aime le violet et le parme et que j'ai un mal de chien à faire des trucs de garçon avec des pustules et des dents et tout et tout... Bref, j'ai dérapé.

IMG_5479

 

En tout cas, si vous aussi vous voulez recycler vos chaussettes et votre jean, voici comment faire :

-découper deux carrés de la tailles voulue, ou deux rectangles ou deux ronds, laissez vous guider par votre imagination

-munissez vous d'une aiguille à MAC spécial jersey

-et d'une aiguille à jean

-et tout autre ustensile/accessoire qui vous sera utile dans votre projet. Ici, j'ai fait un petit rond en coton au crochet, j'ai ajouté deux yeux à la tête et mis deux pressions à la brise pour attacher le doudou au siège auto.

 

première étape (après avoir défini ce que vous voulez faire), faire les bras et les jambes dans les chaussettes. Ne pas découper avant! c'est plus pratique de coudre sur les chaussettes non découpée : point zigzag et point droit comme ceci avec une aiguille à jersey :

 

IMG_5466

 

puis découper

 

IMG_5467

 

Faire un schéma de montage visuel

IMG_5468

 

A cette étape, ça se complique légèrement. Vous ne pourrez pas rentrer toutes vos pièces rapportées dans le corps du doudou car il est trop petit. IL faudra procéder par étapes.

d'abord coudre la tête et la bride (j'ai utilisé un bout de ceinture du jean) sur le côté supérieur. Comme ça fait une grosse épaisseur, il va falloir utiliser l'aiguille à jean (90 ça suffit) et une petite boite à aiguille à ajouter en dessous du pied presseur pour surélever le pied au niveau de l'épaisseur. ça aide fortement.

 

IMG_5469

IMG_5470

 

Ensuite faire le 2e côté pour le premier bras, puis le 2e côté pour le 2e bras et LA! attention, vous arrétez la couture sous ce bras.

IMG_5471

IMG_5472

Retournez. Faites un rentré pour le bas, positionnez les jambes et cousez par l'extérieur. C'est la seule solution possble dans ce cas de figure.

 

IMG_5473

IMG_5474

IMG_5475

 

Ensuite, rembourrez légèrement le corps par l'espace laissé sur le côté, cousez les éléments décoratifs (le mieux c'est de le faire avant, pas comme moi....), fermez l'ouverture à points invisibles. Mettre les pressions à la bride et c'est fini!

 

IMG_5479

IMG_5480

 

Allez, pour un doudou fait en moins d'une heure à main levée, je suis contente. Mais comme tout, c'est largement perfectible et modulable à souhait!

 

 

Posté par amelietricotin à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2015

Madeleines sans gluten à la vanille et raisins secs

Aujourd'hui, j'avais envie de faire des petites patisseries pour le gouter des enfants. Je sors mes ingrédients et hop, une petite tête blonde qui arrive du salon (il a un 6e sens..) "je peux t'aider mouaaaaa"".

{Pfffff.... non, pas envie, ça va prendre deux fois plus de temps, je vais devoir m'énerver parce que tu n'en feras qu'à ta tête...re pfffff}

Mais Ok mon chéri, allez viens, on va peser le sucre (ben oui, je me dois d'encourager les bonnes volontés).

40 min (au moins) plus tard et après des haussements de ton, des recadrages, des menaces de coin, des avertissements (non, ne met pas les mains dans le four, ça brûle), une dure lutte pour que la pâte arrive bien dans les moules et pas dans l'estomac du gnome, on a réussi à avoir des madeleines pas trop mal et on fini le plat par deux muffins (pas envie de laver les moules....) :

 

IMG_5431

 

La recette :

150 gr de farine sans gluten (mélange 100gr farine shar patisserie-50 gr farine de riz)

150 gr de sucre de canne

1 yaourt de brebis

2 oeufs

1 càc de levure

50 gr de beurre (ou de la margarine)

arôme vanille ou 1 sachet de sucre vanillé

raisins secs

 

Fouetter le sucre avec les oeufs jusqu'à blanchissement. Faire fondre le beurre.

Ajouter la farine avec la levure dans le mélange sucre/oeuf. Ajouter le yaourt puis le beurre. Et enfin les raisins ou des pépites de chocolats ou de l'écorce d'orange confite (dans ce cas pas de vanille mais du zeste d'orange)...

Beurrer les plaques à madeleines.

 

Cuire 4 min à 240 degrés puis descendre à 180° quelques minutes.

Attention, si vous voulez avoir une petite bosse : attendre que le four soit à la température.

 

 

Posté par amelietricotin à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :